Go to our home page! Get in touch with us!
Comment nous transférer vos dons! Devenez un ami et soutenez-nous de manière régulière! Faites vos dons en ligne à travers une page web sécurisée. Fixez nos travaux futurs en se rappelant nous dans votre volonté Écrivez-nous!
Un appel de nos administrateurs

Un appel de nos administrateurs

We love our Church. True loyalty demands that we have the courage to speak up!
Jacqueline Clackson

Il est clair, pour tous ceux qui se soucient d’étudier les faits, que l’Église Catholique, telle qu’elle est gouvernée aujourd’hui, a besoin de réformes urgentes. Je vous convie, au nom de notre équipe, à nous rejoindre comme partenaire afin que nous puissions réaliser ce rêve.

L’admission des femmes aux ordres sacrés est une question urgente. Contrairement à ce que prétend la théologie traditionnelle défendue par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à Rome, il n’y a pas d’arguments sérieux pour exclure les femmes. Ce dossier va vous en expliquer quelques-unes des raisons que nous avons de penser ceci.

Arguments

Il y a en fait beaucoup de raisons pour que les femmes exercent les ministères sacrés et doivent le faire.

Les femmes reçoivent le même baptême que les hommes et sont donc, par cette onction, appelées à la prêtrise générale du Christ autant que les hommes - ce qui ouvre la voie aux ministères sacrés.

Le Christ a donné aux femmes comme aux hommes la possibilité de présider à l’Eucharistie quand il a dit : »Faites ceci en mémoire de moi ! »

Beaucoup de femmes catholiques, à travers le monde, se sentent appelées à la prêtrise. C’est un signe de l’Esprit qui fait bouger l’Église.

Des sondages ont montré que beaucoup de Catholiques savent intuitivement que ce n’est pas Dieu qui, d’une part, appelle les femmes au ministère et, d’autre part, les empêche de recevoir la grâce sacramentelle dont elles auraient besoin pour que cet appel porte ses fruits. Ce savoir provient de leur sensus catholicus.

Jusqu’au neuvième siècle, des femmes ont servi dans les ordres saints en tant que diaconesses sacramentellement ordonnées. Leur ordination était identique à celle des diacres masculins pour tout l’essentiel.

Une respectueuse protestation

Dans l ‘avenir, les femmes catholiques serviront en tant que prêtres, évêques et même papes. J’en suis absolument certaine. Mais un changement si important ne se produira pas sans que nous, comme Catholiques responsables et engagés, n’y prenions part.

Nous devons exercer votre devoir d’élever une protestation respectueuse mais ferme; Vatican II nous a préparé à le faire

« Il faut accorder à tous les croyants, religieux et laïcs, une juste liberté de s’informer et de penser et la liberté de s’exprimer humblement et courageusement sur les matières qu’ils maîtrisent »

Gaudium et Spes , n· 62

Le Concile de Vatican II a également reconnu le rôle crucial joué par l’opinion publique dans la société d’aujourd’hui.

« L’opinion publique exerce une influence énorme de nos jours sur les vies, privées ou publiques de tous les citoyens, quelle que soit leur démarche de vie. Il est donc nécessaire que chaque membre de la société rencontre les exigences de justice et de charité dans ce domaine. Elles devraient aider, à travers les moyens de la communication sociale, à la formation et à la diffusion d’une opinion publique saine »

Inter Mirifica , n·8

Notre Site Web

Notre équipe a commencé une campagne de conscientisation sur Internet qui rencontre beaucoup de succès. Vous fournissons beaucoup d’essais et d’articles sur notre site Web.

Nous donnons les arguments pour et contre. Nous fournissons l’info en quinze langues pour atteindre autant de groupes que possible de notre grande communauté Catholique.

Ne restez donc pas à la marge. Retrouvez-nous. Soyez notre partenaire. Aidez-nous financièrement. Nous ne pouvons pas réussir sans vous

Jackie Clackson