d’exprimer leur désaccord quand les Autorités Enseignantes se trompent

Les théologiens et les fidèles ont
un devoir de conscience
d’exprimer leur désaccord quand les Autorités Enseignantes se trompent.

Il existe une tendance, chez ceux qui sont au pouvoir, d’imaginer qu’ils n’ont pas besoin d’écouter les avis des autres. Cela a été une cause fréquente de fautes grossières dans le passé.

L’Église a bien insisté sur le fait que tous les fidèles et, en particulier, les théologiens, ont le devoir d’exprimer leurs objections dans les matières qu'ils connaissent et où ils ont de l’expérience.

 

“Qu’il soit reconnu que tous les fidèles, clercs ou laïcs, possèdent
une légitime liberté de s’informer,
une liberté de pensée,
une liberté de s’exprimer avec humilité et courage
dans les matières où ils sont compétents."

Deuxième concile du Vatican
Gaudium et Spes § 62



Selon la connaissance, la compétence et la prééminence qu’ils possèdent, les croyants chrétiens ont le droit et même parfois le devoir d’exprimer leurs opinions aux prêtres consacrés sur des sujets se rapportant au bien de l’Eglise.

Ils ont aussi le droit d’exprimer publiquement leurs opinions aux autres croyants chrétiens, avec le souci de l’intégrité de la foi et de la morale et le respect dû aux prêtres."

Loi catholique de l’Église
canon 212, § 3 .

 


“La liberté de parole est un facteur normal dans la formation de l’opinion publique qui exprime les idées et les réactions des cercles les plus influents dans la société” (§ 25).
“Si l’opinion publique doit s’affirmer convenablement, il est absolument essentiel qu’il y ait une liberté d’exprimer ses idées et ses positions”
Communio et Progressio,
29 janvier 1971



“Le magistère retire un grand bénéfice des études théologiques critiques et zélées et de la franche collaboration avec les théologiens…Sans l’aide de la théologie, le Magistère pourrait sans doute préserver et enseigner la foi, mais il arriverait seulement avec difficulté à la connaissance complète et affinée de ce qui est nécessaire pour remplir sa tâche, puisqu’il est conscient que ce n’est pas assuré par la révélation ou le charisme de l’inspiration, mais seulement avec l’assistance de l’Esprit Saint.”
Le Pape Paul VI
1er octobre 1966

 

“Ceux qui sont engagés dans les disciplines sacrées jouissent de la légitime liberté de s’informer et de prudemment exprimer leurs opinions sur les matières pour lesquelles ils ont de l’expérience, tout en observant le respect dû au Magistère de l’Église."

Loi de l’Église Catholique.
canon 218.

“Que fait-on alors de l’obéissance aveugle?!”

Traduction Françoise Bourguignon



Pourquoi nous défions les autorités enseignantes? Questions souvent posées Suite?
mouvements culturels les faits l’histoire la vraie loyauté le sens de la foi
féminisme? infaillibilité? crédibilité? obéissance? travail de sape?
Avez-vous des questions à nous poser? des suggestions? des remarques?


This website is maintained by the Wijngaards Institute for Catholic Research

John Wijngaards Catholic Research

since 11 Jan 2014 . . .

John Wijngaards Catholic Research