¿FEMMES PRêTRES? OUI!header

Responsive image

ENTRéE

SEPT RAISONS

DéFIER LE PAPE?

RéSUMéS

MENU

Nederlands/Vlaams Deutsch Francais English language Spanish language Portuguese language Catalan Chinese Czech Malayalam Finnish Igbo
Japanese Korean Romanian Malay language Norwegian Swedish Polish Swahili Chichewa Tagalog Urdu
------------------------------------------------------------------------------------
Un enseignement infaillible?

Un enseignement infaillible?

«Oui!»

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi a déclaré qu’il s’agissait d’un enseignement infaillible!!!

Le Cardinal Ratzinger, Préfet de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi a déclaré: Cet enseignement a été communiqué, avec infaillibilité, par le Magistère ordinaire et universel.”
Réponse à un Doute, le 28 octobre 1995



« Est-ce vraiment le cas ? Infaillible ?

Le "magistère universel et ordinaire" fait référence à l’ensemble des enseignements de tous les évêques catholiques du monde.

Mais, l’épiscopat dans son ensemble n’a jamais enseigné cette doctrine.»



«Attendez!

La grande majorité des évêques dans le monde croit que les femmes ne peuvent pas être ordonnées.

C’est évident, puisqu’ils ont été choisis parce qu’ils étaient d’accord sur ce point avec le Pape!»



«Attendez, vous aussi!

Il se peut que tous les évêques dans le monde considèrent qu’il s’agit là d’une opinion de foi. C’est ce qu’on appelle l’opinio communis (point de vue commun).

Opinio communis, çela ne veut rien dire pour l’enseignement de l’Église.
Il y a cent ans, la plupart des évêques rejetaient encore l’évolution des espèces. À cette époque, ils croyaient tous fermement que le monde avait été créé en six jours. Cela ne veut pas dire que c’était là leur enseignement commun.»



«Qu’est-ce qui fait qu’il s’agit d’un enseignement commun?

Est-ce que le Vatican II n’a pas dit ceci: les évêques, enseignant en communion avec le Pontife Romain, doivent être respectés par tous comme témoins de la vérité divine et catholique?»
Lumen Gentium § 25b.



«Ah bon! lisez donc le texte en entier!

Vatican II dit: «Les évêques proclament infailliblement la doctrine du Christ chaque fois que, bien que dispersés par le monde, ils maintiennent un lien de communion entre eux et avec le successeur de Pierre, enseignent avec authenticité les matières de foi et de morale, et tombent d’accord sur une position qui devra être considérée comme définitive.»
Lumen Gentium § 25b.

Cinq conditions sont donc requises:

  1. Une action collégiale.
    Il est clair que tous les évêques doivent être impliqués dans un exercice d’autorité enseignante comme un seul homme..
  2. Comme "juges"
    Les évêques doivent être libres d’exprimer leur opinion personnelle dûment réfléchie.
  3. Au service de la foi de l’Église tout entière.
    Les évêques doivent écouter la Parole de Dieu et le " sensus fidelium".
  4. Qui concerne la foi et la morale.
    L’enseignement doit se rapporter à des matières qui sont liées à l’objet de la foi.
  5. Dans un enseignement consciemment imposé comme définitif
    Les évêques doivent vouloir imposer la doctrine comme devant être tenue pour définitive.

Aucune de ces cinq conditions n’a été remplie!











«Vous opposez votre opinion à celle du Cardinal Ratzinger?!

Sur quelle autorité basez-vous vos déclarations?!»



«Partout, dans le monde, d’éminents théologiens ont rejeté la prétention d'infaillibilité du Cardinal Ratzinger .»
.

  1. La “Catholic Theological Society of America”
  2. Nicholas Lash, professeur de théologie, Université de Cambridge, Grande-Bretagne
  3. Francis A. Sullivan SJ, professeur émérite de l’Université Grégorienne, Rome
  4. Elisabeth A. Johnson, C.S.J., professeur de théologie à l’Université Fordham, New York
  5. Gisbert Greshake, professeur de théologie à l’Université de Freiburg, Allemagne
  6. Ann O’Hara Graff, professeur de théologie à l’Université de Seattle, État de Washington, États-Unis
  7. Peter Hünermann, professeur de théologie à l’Université de Tübingen, Allemagne
  8. Sidney Cornelia Callahan, théologienne pastorale, États-Unis
  9. David Knight, théologien pastoral, Memphis, États-Unis
  10. D’autres analyses publiées sur Internet
  11. Klaus Nientiedt, ‘How Binding? “Ordinatio sacerdotalis” unleashes debate on the Magisterium’, Herder Korrespondenz 9 (1996) pp. 461-466.
  12. John H. Wright, ‘That all doubt may be removed’, America 171 (July 30-Aug. 6, 1994) pp. 16-19.
  13. Père Joseph Moingt SJ, Editeur Recherches de Science Religieuse
  14. Hugh O'Regan, editor of the on-line magazine, San Fransico Bay Catholic.
  15. The commission on "Woman and the Church" of the Belgian Bishops' Conference







Traduction Françoise Bourguignon



Pourquoi nous défions les autorités enseignantes? Questions souvent posées Suite?
mouvements culturels les faits l’histoire la vraie loyauté le sens de la foi
féminisme? infaillibilité? crédibilité? obéissance? travail de sape?
Avez-vous des questions à nous poser? des suggestions? des remarques?


This website is maintained by the Wijngaards Institute for Catholic Research

John Wijngaards Catholic Research

since 11 Jan 2014 . . .

John Wijngaards Catholic Research