¿FEMMES PRêTRES? OUI!header

Responsive image

ENTRéE

SEPT RAISONS

DéFIER LE PAPE?

RéSUMéS

MENU

Nederlands/Vlaams Deutsch Francais English language Spanish language Portuguese language Catalan Chinese Czech Malayalam Finnish Igbo
Japanese Korean Romanian Malay language Norwegian Swedish Polish Swahili Chichewa Tagalog Urdu
------------------------------------------------------------------------------------
Questions souvent posées (FAQ) sur le Magistère dans l'Eglise Catholique

Questions fréquemment posées
sur

le magistère
dans l'Eglise catholique

Les questions ne sont pas rangées en ordre logique, mais selon leur priorité dans le jugement de nos visiteurs.

Sacred Congregation for Doctrine

Le Saint-Office

Le magistère ordinaire et l'ordination des femmes

  1. Est-ce que les autorités de Rome enseignent que l'ordination des femmes a été infailliblement écartée par le "magistère ordinaire" ?
    Oui, c'est ce qu'elles prétendent, mais sans justification valable !

  2. Que signifie "magistère ordinaire" ?
    Les enseignements concordants de l'ensemble de tous les évêques catholiques et du Pape, en dehors d'un concile œcuménique.

  3. Quelles sont les cinq conditions requises pour que l'enseignement du magistère ordinaire soit infaillible ?
    Les évêques doivent (a) juger (b)sur un sujet de foi ou de morale, (c) par une action collégiale, (d) au service de la foi de toute l'Eglise, (e) et imposer un enseignement définitif.

  4. Que disent les théologiens catholiques des prises de position des autorités romaines ?
    Ces prises de position ne remplissent pas les conditions stipulées par Vatican II.

  5. Quelle est la signification du serment de fidélité "étendu" requis des évêques, des théologiens, des prêtres de paroisses et des autres ?
    a. Le serment de fidélité a été reformulé pour inclure "implicitement", la condamnation de l'ordination des femmes (d'après "les enseignements du magistère ordinaire ")
    b. Cette interprétation est certaine d'après le Commentaire du Cardinal Ratzinger sur Ad Tuendam Fidem.

  6. Certains dirigeants de l'Eglise ont-ils refusé de prêter le serment de fidélité, parce qu'il impliquait l'exclusion des femmes des saints ordres ?
    Oui. Lisez par exemple le témoignage de Frère Eamon Mc Carthy.

  7. . Les évêques, les prêtres des paroisses, les théologiens, etc., sont-ils encore liés par le "serment de fidélité" s'ils viennent à se rendre compte que les arguments à l'encontre de l'ordination des femmes sont invalides?
    Non. Dans ce cas, le serment cesse "ab intrinseco" (de l'intérieur), du moins pour ce qui concerne l'ordination des femmes.


    Les erreurs passées du magistère officiel

    Sacred Congregation for Doctrine
  8. Combien de "doctrines" de l'enseignement de l'Eglise officielle ont-elles du être modifiées au cours des âges?
    L'évêque catholique Raymond Lucker en a dénombré soixante-cinq !

  9. L'Inquisition, qui a commis tant d'injustices, a-t-elle été instituée par les autorités catholiques dirigeantes?
    Oui !

  10. Des Papes ont-ils cautionné la persécution des "sorcières" ?
    Oui !

  11. Des Papes ont-ils défendu l'esclavage comme un état voulu par Dieu?
    Oui !

  12. Des Papes et des Conciles Généraux ont-ils prétendu que personne ne peut être sauvé hors de la communion avec l'Eglise catholique ?
    Oui !

  13. Des Papes ont-ils refusé un enterrement chrétien à ceux qui ont touché un intérêt sur l'argent prêté ?
    Oui !

  14. Le Pape Pie IX (1848 1878) a-t-il condamné la liberté religieuse, la liberté de conscience, le socialisme, la démocratie et l'émancipation des esclaves ?
    Oui. Il a été récemment béatifié par le Pape Jean-Paul II..

  15. Ces erreurs et ces fautes du passé prouvent-elles qu'il ne faut pas tenir compte du magistère lui-même ?
    Non. Mais cela démontre que le Magistère de l'Eglise doit être constamment corrigé.


    Désaccord des théologiens dans l'Eglise

    Sacred Congregation for Doctrine
  16. Les théologiens participent-ils au Magistère ?
    Oui, dans la mesure où ils aident l'Eglise à découvrir la vérité.

  17. Les théologiens ont-ils une tâche essentielle, distincte et complémentaire de celle du pape et des évêques ?
    Oui. Alors que la tâche du Pape et des évêques est de témoigner de la vérité révélée, les théologiens en pénètrent la signification profonde.

  18. Les théologiens qui sont chargés d'une "mission canonique" enseignent-ils avec une plus grande autorité?
    Non.

  19. Les théologiens jouissent-ils de la "liberté académique" dans l'Eglise?
    Oui, en vertu de la loi, mais pas toujours dans la pratique.

  20. Quelles sont les limites de leur liberté académique ?
    Elles sont déterminées par le but et les circonstances de leur recherche.

  21. Un théologien peut-il être en désaccord légitime avec la doctrine officiellement enseignée ?
    Oui. Il (ou elle) le peut. Si des raisons valables le justifient.

  22. Les théologiens ont-ils, le cas échéant, le devoir d'exprimer leur désaccord avec la doctrine officiellement enseignée ?
    a. Leur intégrité peut l'exiger.
    b. La vraie obéissance aux Evangiles et à la vérité peut rendre obligatoire une opposition ouverte avec le Magistère.

  23. Comment fixer les limites du désaccord légitime?
    Les conditions de charité, de modération, d'humilité et d'autres s'appliquent.

  24. Que penser de "Donum Veritatis" romain, l'"Enseignement sur la Vocation Ecclésiale du Théologien" ?
    Selon ce document, le magistère du Pape et la Curie forment la norme de la vérité définitive.

  25. Peut-on formuler des directives claires pour gérer les désaccords ?
    Non. Car bien des situations sont uniques.

  26. Le désaccord d'un théologien peut-il être porté à la connaissance du public par les médias ?
    Oui. Souvent l'attitude des autorités romaine ne laisse pas d'autre possibilité.

  27. Pourquoi le désaccord provoque-t-il une telle opposition et de telles frictions au sein de l'Eglise ?
    Parce que dans le monde réel, les conflits sont aggravés par beaucoup de facteurs humains.


    La crise provoquée par l'autorité du magistère romain à notre époque

    Sacred Congregation for Doctrine
  28. Qu'entendons-nous exactement par le "Magistère Romain" ?
    Cela comprend le Pape Jean-Paul II et quelques-unes de ses Congrégations au Vatican.

  29. Pourquoi peut-on parler d'une crise causée par le Magistère Romain à notre époque?
    a. Le Magistère est devenu "le cri de ralliement" des gens intransigeants" (Prof. Bernard Häring)
    b. ‘Je considère mon église et je suis troublé’(Mgr. John J. Egan)
    c. ‘Il y a pas mal de contrevérités dans l'Eglise. De l'hypocrisie et du non-sens à tous les niveaux. Il y a une prétendue loyauté extérieure à la ligne officielle accompagnée d'un déni intérieur ; il y a le pouvoir corrupteur de la peur.’(Fr. Owen O’Sullivan)

  30. Les autorités romaines ont-elles raison de tenter de faire taire les théologiens ?
    a. Si un désaccord légitime est anéanti, cela ne sert pas la cause de l'Eglise.
    b. Voyez l'immixtion du Vatican dans les universités américaines.

  31. Les évêques et le pape sous estiment-ils les laïcs ?
    a. Oui.
    b. Ils négligent de consulter les croyants, comme ils le devraient, cf. John Henry Newman.

  32. Le Pape se repose-t-il trop sur ses propres conseillers?
    Oui, souvent. Avec des conséquences malheureuses pour l'Eglise.

  33. Les autorités romaines attribuent-elles une importance excessive à la loi ?
    a. Oui. Elles font souvent preuve d'une mentalité qui accorde une importance excessive à la législation et aux actes juridictionnels.
    b.La façon dont elles traitent les prêtres qui demandent d'être dégagés du célibat est tout simplement non chrétienne (Bishop Reinhold Stecher)
    c. Elles ont excommunié sept femmes qui avaient commis une faute légale, sans s'interroger sur leurs motivations personnelles ou sur la validité de leurs plaintes.

  34. Les autorités romaines provoquent-elles une mécompréhension du "magistère ordinaire"?
    a. Oui, quand cela leur convient.
    b.Un exemple récent est "Ordinatio sacerdotalis" contre l'ordination des femmes.

  35. Les autorités romaines ne se rendent-elles pas compte que la doctrine se "développe" ?
    Il semble que non.

  36. Les autorités romaines causent-elles du tord à l'Eglise en exerçant un contrôle excessif ?
    Certainement.


    ‘Le magistère’ en général

    Sacred Congregation for Doctrine
  37. Que signifie Magisterium ou "autorité enseignante"?
    Avec le temps, cela en est venu à vouloir dire "l'autorité enseignante de la hiérarchie".

  38. Si Dieu révèle la vérité, pourquoi avons-nous besoin d'une autorité enseignante ?
    Parce que non seulement nous ne réagissons pas avec la foi, mais aussi nous cherchons aussi la compréhension dans des circonstances qui évoluent.
  39. Qui possède la vérité révélée de la Parole de Dieu, les évêques et le Pape ou le Peuple de Dieu ?
    Dieu a confié sa Parole à toute la communauté de foi.

  40. Que signifie enseigner la doctrine "avec authenticité" ?
    Dans les documents de l'Eglise, ce terme dénote parfois la doctrine, mais pas toujours.

  41. Quelle est la position du pape au sein du collège des évêques ?
    Le pape est à la tête du collège épiscopal.

  42. Le Pape et les évêques appartiennent-il aussi à l'"Eglise apprenante"?
    Evidemment.

  43. Où l'infaillibilité du Magistère trouve-t-elle sa source?
    L'infaillibilité trouve sa source dans la voie droite, qui est un don fait à toute la communauté de foi.

  44. Y a-t-il des enseignements non-infaillibles qui lient?
    Oui.

  45. Que veut-on dire par "magistère ordinaire" ?
    En particulier, l'accord de la communauté des fidèles sous la conduite du magistère.

  46. Chaque partie de la doctrine catholique participe-t-elle l'infaillibilité de la vérité révélée ?
    Certainement pas.

  47. Le pape et les évêques sont-ils infaillibles quand ils publient des décrets pastoraux pratiques ?
    Non.

  48. Comment notre foi "succombe-t-elle" à la doctrine authentique présentée par le magistère ?
    Le fait que nous succombions est une réaction à la vérité révélée proclamée par l'Eglise.

  49. Que signifie Vatican II par obsequium fidei "obéissance dans la foi" ?
    C'est un terme riche avec un large spectre de connotations. La loyauté groupe l'obéissance loyale et l'opposition loyale en même temps.

  50. Comment bien interpréter les textes doctrinaux des Conciles généraux ?
    Ce n'est pas aussi évident qu'il n'y paraît.



    La position des universités catholiques

  51. Quand un institut d'études devient-il une université ?
    Quand il se consacre à de hautes études académiques.

  52. Quels types d'université catholiques trouvons-nous ?
    Nous pouvons en distinguer six types différents, selon leur statut dans la société séculière et dans l'Eglise.

  53. Qu'est ce qui fait qu'une université est catholique ?
    En dernière analyse, ce sont les personnes seulement qui font qu'une université est catholique.

  54. Comment les théologiens des universités catholiques sont-ils liés à l'Eglise ?
    Principalement en tant que membres individuels de l'Eglise.

Vous voulez soutenir notre travail ? Retour au début de cette page ? Page d'accueil ?

This website is maintained by the John Wijngaards Catholic Research Centre.

John Wijngaards Catholic Research

since 11 Jan 2014 . . .

John Wijngaards Catholic Research