¿FEMMES PRêTRES? OUI!header

Responsive image

ENTRéE

SEPT RAISONS

DéFIER LE PAPE?

RéSUMéS

MENU

Nederlands/Vlaams Deutsch Francais English language Spanish language Portuguese language Catalan Chinese Czech Malayalam Finnish Igbo
Japanese Korean Romanian Malay language Norwegian Swedish Polish Swahili Chichewa Tagalog Urdu
------------------------------------------------------------------------------------
Le Magistère ordinaire et universel

Le Magistère ordinaire et universel

Rome soutient que l’interdiction de l’ordination des femmes a été décidée de manière infaillible par le “Magistère ordinaire et universel”. Cependant, Rome est dans l’erreur en ce qui concerne cet enseignement présumé infaillible par le Magistère ordinaire et universel à propos des femmes prêtres. En effet, les conditions exigées par les documents conciliaires pour que joue l’infaillibilité ne sont pas remplies.

Pour les détails:

Comment se définit le “Magistère ordinaire et universel” ?

Je désire être un prêtre de Jésu

Jésus-Christ a confié l’autorité d’enseigner au Pape et aux évêques, qui sont les successeurs de Pierre et des autres apôtres. Se pose alors la question : leur enseignement est-il infaillible uniquement lorsqu’ils sont réunis dans un concile universel ? La réponse est : non. L’épiscopat dans son ensemble, uni au Pape, peut enseigner avec la plus haute autorité également lorsque les évêques sont dispersés à travers le monde.

L’expression “Magistère ordinaire et universel” fait référence à l’enseignement unanime de tous les évêques de l’Église catholique unis au Pape, en dehors des rares occasions où les évêques sont réunis dans un concile œcuménique.

Le Concile Vatican I annonçait ce Magistère ordinaire et universel quand il déclare dans sa Constitution Dogmatique de la Foi Catholique : “ Par foi divine et catholique, on doit croire toutes les choses qui sont contenues dans la Parole de Dieu écrite ou transmisear la Tradition, et sont proposées par l’Église par un jugement solennel ou par son magistère ordinaire et universel et elles doivent être crues telles qu’elles.” (Denzinger-Schönmetz n° 3011)

Note : Il ressort clairement des Actes de Vatican I (Mansi 51, 322) que l’expression “magistère universel” fait référence à l’enseignement de l’ensemble des évêques unis au Pape, et non à l’enseignement du Pape seul, même si cet enseignement vise l’Église universelle.

Quand le Magistère ordinaire et universel est-il infaillible ?

Le Concile Vatican II décrit le Magistère ordinaire et universel de manière plus précise et définit les conditions de son exercice :

“Quoique les évêques, pris un à un, ne jouissent pas de la prérogative de l’infaillibilité, cependant, lorsque, même dispersés à travers le monde, mais gardant entre eux et avec le successeur de Pierre le lien de communion, ils s’accordent pour enseigner authentiquement qu’une doctrine concernant la foi et les mœurs s’impose de manière absolue, alors, c’est la doctrine du Christ qu’infailliblement ils expriment.” Lumen Gentium n° 25.

Pour le Concile Vatican II et pour d’autres textes qui en découlent, cinq conditions peuvent être clairement identifiées :

1. Une action collégiale.

Il est évident que les évêques doivent être engagés dans l’exercice collégial d’autorité enseignante.

2. En tant que “juges”.

Les évêques doivent être libres d’exprimer leur propre opinion réfléchie.

3. Au service de la foi de l’ensemble de l’Église.

Les évêques doivent écouter la Parole de Dieu et le “sensus fidelium”.

4. Concernant la foi et les mœurs.

L’enseignement doit porter sur des matières se rapportant à un objet de foi.

5. Un enseignement consciemment imposé comme “définitif”.

Les évêques doivent vouloir imposer une doctrine à tenir comme définitive.

Donc il est parfaitement clair que ces conditions n’ont pas été remplies concernant l’interdiction d’ordonner des femmes.

Conclusion : Par conséquent, la question n’a pas été tranchée de manière infaillible par le Magistère ordinaire et universel.

Notice who is truly infallible!

Légende du dessin : “Obéissez à votre curé sachant que je l’enseigne infailliblement par mon magistère ordinaire et universel ! “

Pour aller plus loin :

Une discussion en détail des cinq conditions et pourquoi elles n’ont pas été remplies.

Un résumé de l’évaluation de cette question par des théologiens réputés des différentes parties du monde.

Texte de John Wijngaards.
Traduction française par Jacques Dessaucy.


This website is maintained by the John Wijngaards Catholic Research Centre.

John Wijngaards Catholic Research

since 11 Jan 2014 . . .

John Wijngaards Catholic Research

"Lorsque vous citez ce document,
veuillez signaler S.V.P qu'il est publié par www.womenpriests.org !"