¿FEMMES PRêTRES? OUI!
header

Responsive image
ENTRéE SEPT RAISONS DéFIER LE PAPE? RéSUMéS MENU
Nederlands/Vlaams Deutsch Francais English language Spanish language Portuguese language Catalan Chinese Czech Malayalam Finnish Igbo
Japanese Korean Romanian Malay language Norwegian Swedish Polish Swahili Chichewa Tagalog Urdu
------------------------------------------------------------------------------------
Les autorités enseignantes et l’esclavage

Les autorités enseignantes et l’esclavage

Voire aussi: Le recours à l’Écriture dans la soi-disant “tradition” admettant l’esclavage.

362 PCN

Le Concile local de Gangra, en Asie Mineure, excommunie quiconque encourage un esclave à dédaigner son maître ou à quitter son service. ( Est devenu une partie de la loi de l’Église à partir du treizième siècle).

354-430 PCN

Saint Augustin enseigne que l’institution de l’esclavage provient de Dieu et est avantageuse aussi bien pour l’esclave que pour le maître. (Cité par beaucoup de papes ultérieurs comme preuve de «tradition»)

650 PCN

Le Pape Martin I condamne ceux qui parlent aux esclaves de liberté ou qui les encouragent à s’enfuir.

1089 PCN

Le Synode de Melfi, sous le Pape Urbain II a imposé l’esclavage aux femmes des prêtres. (Est devenu une partie de la loi de l’Église à partir du treizième siècle).

1179 PCN

Le Troisième Concile de Latran imposa l’esclavage à ceux qui aidaient les Sarrasins.

1226 PCN

La légitimité de l’esclavage est incorporée dans le Corpus Iuris Canonici, promulgué par le Pape Grégoire IX qui resta la loi officielle de l’Église jusqu’en 1913. Les juristes en Droit Canon établirent quatre justes raisons pour détenir des esclaves: les esclaves capturés pendant une guerre, les personnes condamnées à l’esclavage en raison d’un crime, les personnes se vendant elles-mêmes en esclavage, y compris un père vendant son enfant, les enfants dont la mère est esclave.

1224-1274 PCN

Saint Thomas d’Aquin défend l’esclavage comme institué par Dieu en punition du péché et justifié comme étant une part du»droit des nations» et droit naturel. Les enfants d’une mère esclave sont justement esclaves, même s’ils n’ont commis aucun péché personnel! (Cité par beaucoup de papes ultérieurs)

1435 PCN

Le Pape Eugène IV condamne la réduction aveugle en esclavage des indigènes des îles Canaries, mais ne condamne pas l’esclavage en lui-même.

1454 PCN

Par la bulle Romanus Pontifex, Le Pape Nicolas V, autorise le roi du Portugal à réduire en esclavage tous les Sarrasins et les peuples païens que son armée pourrait conquérir.

1493 PCN

Le Pape Alexandre IV autorise le roi d’Espagne à réduire en esclavage les indigènes non chrétiens des Amériques qui sont en guerre avec les pouvoirs chrétiens.

1537 PCN

Le Pape Paul III condamne la réduction aveugle en esclavage des Indiens d’Amérique du Sud.

1548 PCN

Le même Paul III confirme le droit du clergé et des laïcs à posséder des esclaves.

1639 AD

Le Pape Urbain VIII dénonce la réduction aveugle en esclavage des Indiens d’Amérique du Sud, sans supprimer les quatre «justes raisons» permettant de posséder des esclaves.

1741 PCN

Le Pape Bénédicte XIV dénonce la réduction aveugle en esclavage des indigènes du Brésil, mais ne dénonce pas l’esclavage en lui-même, ni l’importation d’esclaves d’Afrique.

1839 PCN

Le Pape Grégoire XVI condamne le commerce international d’esclaves nègres, mais ne remet pas en question l’esclavage en lui-même, ni le commerce des esclaves domestiques.

1866 PCN

Le Saint Office dans une instruction signée par Pie IX déclare:“L’esclavage, en lui-même, est dans sa nature essentielle pas du tout contraire au droit naturel et divin, et il peut y avoir plusieurs justes raisons d’esclavage, et celles-ci se réfèrent à des théologiens approuvés et des commentateurs des sacrés canons…Il n’est pas contraire au droit naturel et divin pour un esclave, qu’il soit vendu, acheté, échangé ou donné.”

 

Le Tournant

1888 PCN

Le Pape Léon III condamne l’esclavage en termes plus généraux et soutient le mouvement anti-esclavagiste.

1918 PCN

Le nouveau code du Droit Canon, promulgué par le Pape Bénédicte XV condamne «la vente d’une personne en esclavage» (Il n’y a cependant pas de condamnation du fait de «posséder» un esclave)

1965 PCN

Le Second Concile du Vaticandéfend les droits humains de base et dénonce toute violation de l’intégrité humaine, y compris l’esclavage (Gaudium et Spes, n° 27,29,67)

Tableau préparé par John Wijngaards

Renseignements tirés de: J.F.Maxwell "The Development of Catholic Doctrine concerning Slavery"World Jurists 11 (1969 –1970)pp147-192 et 291-324.

traduction: Françoise Bourguignon


Join us  .  .  .  !

Pourquoi ne pas rejoindre
‘CIRCLES’

la consultation permanente des femmes sur le Net?!

Join us  .  .  .  !


This website is maintained by the Wijngaards Institute for Catholic Research.

John Wijngaards Catholic Research

since 11 Jan 2014 . . .

John Wijngaards Catholic Research

"Lorsque vous citez ce document,
veuillez signaler S.V.P qu'il est publié par www.womenpriests.org !"