¿FEMMES PRêTRES? OUI!header

Responsive image

ENTRéE

SEPT RAISONS

DéFIER LE PAPE?

RéSUMéS

MENU

Nederlands/Vlaams Deutsch Francais English language Spanish language Portuguese language Catalan Chinese Czech Malayalam Finnish Igbo
Japanese Korean Romanian Malay language Norwegian Swedish Polish Swahili Chichewa Tagalog Urdu
------------------------------------------------------------------------------------
Les Conciles de l’Eglise sur les Diaconesses

Les Conciles de l’Eglise sur les Diaconesses

Comment juger la tradition?
* tradition scripturaire
* tradition dynamique
* tradition ‘latente’
* tradition bien documentée

L’institution des diaconesses a rendu nécessaire le soutien de nombres de conciles œcuméniques.

Durant le premier Concile de Nicée, 325 après JC, les diaconesses sont seulement mentionnées en passant dans un canon se référant à la réconciliation des ex-membres de la secte de Paul de Samothrace (260-272 Après Jésus-Christ). Paul était un théologien syrien qui devînt la patriarche hérétique d’Antioche. Il était un ami et un officiel haut placé de la reine Zénobie de Palmyre. Paul nia les trois personnes de la Trinité. Il enseignait que la Parole était venue vivre en Jésus au baptême, mais que Jésus ne possédait pas une nature extraordinaire qui le plaçait devant les hommes, la parole étant entièrement un attribut de Dieu. Paul fut constamment mis sur la sellette et fut finalement excommunié par le concile local d’Antioche (268 Après Jésus)

«En ce qui concerne les disciples de Paul qui prennent refuge dans l’Eglise Catholique, il a été décidé qu’ils doivent absolument être rebaptisés. Si toutefois, quelques-uns d’entre eux avaient déjà fonctionné comme prêtres, s’ils semblent immaculés et irréprochables, ils devront être baptisés et ordonnés par un évêque de l’Eglise Catholique. On peut agir de la même manière avec les diaconesses ou avec qui que ce soit dans un office ecclésiastique. «En ce qui concerne les diaconesses qui tiennent cette position, nous rappelons (aux dirigeants de l’Eglise) qu’elles ne sont pas ordonnées (= cheirotonia) mais qu’elles doivent être comptées parmi les laïcs à tous points de vue» Concile de Nicée. Canon 19

Note. L’interprétation du Concile qui ne reconnaissait pas la validité des ordinations de femmes au diaconat est contredite par le jugement clair de Conciles postérieurs.

Au Concile œcuménique de Chalcédoine, 451 Après Jésus, l’âge minimal de 60 ans pour les diaconesses fut abaissé à 40 ans. Une plus ancienne pratique fut basée sur 1 Timothée 5,9.’Laissez une veuve s’enrôler si elle n’a pas moins de soixante ans.’ Le célibat volontaire était un pré requis.

‘Une femme ne recevra pas l’imposition des mains en tant que diaconesse si elle a moins de quarante ans et alors seulement après une enquête. Et si, après avoir reçu l’imposition des mains et avoir exercé son ministère, elle méprise la grâce de Dieu et se donne en mariage, elle sera anathématisée ainsi que l’homme qui s’est uni à elle.’ Calcédoine, canon 15

Le Concile de Trullo, convoqué à Constantinople en 692 après Jésus, réaffirma l’âge minimum décidé par le Concile de Calcédoine pour les diaconesses. Notez que le concile parle d’une réelle ordination’ (cheirotonia) pour les diaconesses en utilisant exactement le même terme pour les prêtres et les diacres! Quoique ce terme soit aussi occasionnellement appliqué aux ordres mineurs, il est significatif que l’ordination des diaconesses soit mentionnée en même temps que celle des prêtres et des diacres. Le théologien orthodoxe Evangelos Theodorou a remarqué que l’utilisation du terme technique ‘cheirotonia’ dans ces documents conciliaires est hautement significatif ‘E cheirotonia e cheirothesia ton diakonisson’ Theologia 25 (1954)pp.430-469;26 (1956)pp56-76. The Ordination or Appointment of Deaconesses? (en grec). Les synopsis allemands: US 33(1978)pp.162-172) Cela réuni aux autres indicateurs confirme la nature sacramentelle de l’ordination.

« Que le canon de notre Père céleste soit également confirmé en ceci: qu’un prêtre ne soit pas ordonné avant d’avoir atteint trente ans, même si c’est un homme très valable, il doit être tenu en réserve. Car notre Seigneur Jésus a été baptisé et a commencé à enseigner à trente ans. De la même manière qu’aucun diacre , et qu’aucune diaconesse ne soit ordonnée avant d’avoir atteint ses trente-cinq ans.» Concile de Trullo. Canon 14

Le second concile oecuménique de Nicée en 787 a également reconnu les Canons Apostoliques, avant les Conciles généraux et les Conciles locaux soient étendus et jusqu’à ce qu’ils tombent d’accord avec les Conciles Généraux. Cela veut dire que tout ce qui concernait les diaconesses était réaffirmé.

«Le modèle pour ceux qui ont reçu la dignité sacerdotale se trouve dans les témoignages et les instructions écrites dans les constitutions canoniques, que nous recevons avec plaisir. Nous pressons les divins canons, sur notre poitrine avec joie en nous en tenant fermement, complètement et sans changement à tous leurs préceptes, qu’ils aient été fondés par les saintes trompettes de l’Esprit, Les Saints Apôtres, par les Six Conciles Oecuméniques ou par des Conciles légalement assemblés pour promulguer les décrets des Conciles Oecuméniques ou par nos Saints Pères.» Concile de Nicée II. Canon 1

Il est vrai que deux Synodes locaux en Gaule essayèrent de supprimer le diaconat féminin ‘pour leur région’.

«Aucune diaconesse ne doit être complètement ordonnée. S’il en existe déjà quelques unes qui le sont, qu’elles se soumettent à la bénédiction donnée aux laïcs» Synode d’Orange (441, canon 26)

.«Nous abrogeons complètement pour notre région la consécration des veuves qu’elles appellent ‘diaconesses’. Si elles désirent se convertir, elles ne peuvent rien recevoir d’autre qu’une bénédiction de pénitence» Synode of Epaon 517, canon 21.

Ces conciles d’Église locaux n’avaient pas d’autorité universelle et leur opposition montre que l’institution était florissante ailleurs dans l’Église. Même en Gaule, la suppression ne fut pas un succès immédiat. Saint Rémi de Reims (533 PCN) fait mention de sa fille dans son testament, la diaconesse Hélaria.

Une opposition semblable à celle que nous trouvons en Gaule ne peut masquer le fait que les Conciles Œcuméniques ont ratifié le diaconat ordonné pour les femmes pendant plus de 6 siècles.

traduction de Françoise Bourguignon

Retour à Women Deacons - Overview?

Introduction? Vue d'ensemble? Manuscrits? Recherche?
On peut maintenant obtenir la documentation complète sur tous
les anciens textes des diaconesses
en texte imprimé!

We love our Church. True loyalty demands that we have the courage to speak up!Nous espérons que vous avez trouvé ce document utile. Il vous en coûtera une petite charité de £10/, $20, 15€ pour que vous puissiez l’avoir . Ceci parce que nous devons trouver les meilleurs auteurs, chercher les textes, obtenir la permission de les reproduire, les scanner, les éditer, établir les liens, les convertir en format html et louer un petit bureau qui nous permet d’exécuter toutes ces tâches. Nous pouvons le faire uniquement grâce à la contribution de volontaires. Aidez nous donc à construire notre bibliothèque de ressources en ligne afin que davantage de gens aient accès au débat et puisent se forger une opinion sur les femmes prêtres.

Quand vous avez bénéficié de notre bibliothèque en ligne,
chaque don que vous ferez, qu’il soit grand ou petit,
sera vraiment apprécié.

Cliquez ici pour apprendre comment procéder pour nous faire un don.



This website is maintained by the John Wijngaards Catholic Research Centre.

John Wijngaards Catholic Research

since 11 Jan 2014 . . .

John Wijngaards Catholic Research

"Lorsque vous citez ce document,
veuillez signaler S.V.P qu'il est publié par www.womenpriests.org !"