¿FEMMES PRêTRES? OUI!header

Responsive image

ENTRéE

SEPT RAISONS

DéFIER LE PAPE?

RéSUMéS

MENU

Nederlands/Vlaams Deutsch Francais English language Spanish language Portuguese language Catalan Chinese Czech Malayalam Finnish Igbo
Japanese Korean Romanian Malay language Norwegian Swedish Polish Swahili Chichewa Tagalog Urdu
------------------------------------------------------------------------------------
Firmilien de Césarée
Comment juger la tradition?
* tradition scripturaire
* tradition dynamique
* tradition ‘latente’
* tradition bien documentée

Firmilien de Césarée

Lettre de Firmilien de Césarée à Cyprien, évêque de Carthage 200 – 258.

«Tout à coup, une certaine femme surgit dans notre brouillard : elles présenta comme étant une prophétesse, elle était en extase et agissait comme si elle était remplie de l’Esprit Saint. Mais elle était si profondément sous l’emprise des principaux démons qu’elle s’ arrangea pour troubler et tromper longtemps les frères en exécutant des tours de force étonnants et surnaturels. Et la femme, par les illusions et les ruses du diable avait inventé nombres de tours pour tromper les fidèles. Parmi ceux-ci, par lesquels elle trompa beaucoup de monde, elle osa souvant celui-ci: utilisant une forme méprisable d’invocation, elle prétendait bénir le pain et célébrer l’Eucharistie et elle offrait le sacrifice au Seigneur non sans la récitation de la formule habituelle. Et elle en baptisa beaucoup également, adoptant les formules habituelles et légitimes des questions baptismales.Et elle faisait tout cela de telle maniè à ne jamais paraître dévier des habitudes ecclésiastiques. Qu’allons-nous alors dire d’un tel baptême par lequel un mauvais démon baptisait par l’intermédiaire d’une femme ? Ce pourrait-il que Stève et ses adhérents étendent leur approbation à ce baptême, surtout comme il était fait avec formule Trinitaire de notre foi et la légitime invocation de l’Église? Est-il crédible que le pardon des péchés ait été accordé et que la renaissance dans les eaux du salut ait été vraiment accomplie dans un cas où chaque chose a été exécuté e pour ressembler à la vérité mais était en fait accomplie par l’intermédiaire du diable?»

Firmilien de Césarée, dans Saint Cyprien, Epist; 75: CSEL 3, pp 817– 878.

Note . John H. Wright fait ce commentaire: «Il faut noter que le centre de l’objection de Firmilien est que la personne qui baptise est l’instrument du démon, mais pas parce qu’elle est une femme. Même un homme qui baptiserait dans de semblables circonstances, ferait un baptême invalide, selon Firmilien. La même chose pourrait être dite à propos de l’eucharistie: la personne est censée avoir fait cet acte ‘par les illusions et les duperies du diable’. Le fait que cette personne soit une femme pourrait aggraver les choses d’après Firmilien, mais ce n’est pas là le centre de son objection. Cela ne peut pas, dans le contexte, être pris comme argument contre la possibilité d’ordonner des femmes (p519). De John H Wright. «Témoignages Patristiques de l’ordination des femmes dans INTER INSIGNIORES» Etudes Théologiques 58, pp516 -526.

Traduction :Françoise Bourguignon.


This website is maintained by the John Wijngaards Catholic Research Centre.

John Wijngaards Catholic Research

since 11 Jan 2014 . . .

John Wijngaards Catholic Research

"Lorsque vous citez ce document,
veuillez signaler S.V.P qu'il est publié par www.womenpriests.org !"